Découvrez comment vous pouvez prendre le contrôle de l’hormone qui influence pratiquement chaque autre hormone liée à la perte de graisse

Pierre Coutilard R.D.

Bonjour, je suis Pierre, cofondateur de Life Capsule Nutrition, je suis là aujourd’hui pour vous parler de l’hormone la plus importante pour bruler les graisses dans votre corps. Son nom est leptine, c’est une hormone d’une importance cruciale qui contrôle littéralement chaque autre hormone liée à la perte de poids dans votre corps... et qui peut influer sur votre capacité à brûler les graisses dans leur ensemble.1-3

Vous voyez, lorsque vous avez la leptine avec vous et que vous y associez une alimentation saine ainsi que de l’exercice, c’est comme avoir une arme secrète pour perdre des graisses. Lorsque ce n’est pas le cas, même perdre un seul kilo est une bataille sans fin et décourageante.

Et voilà la réalité: presque tout le monde mène sans le savoir un combat perdu d’avance avec la leptine en essayant de perdre du poids. Cela étant dit, on voit facilement pourquoi tant de gens, dont vous faites peut-être partie, peinent à perdre leur graisse corporelle en excès mois après mois, année après année.

Est-ce que vous vous reconnaissez dans tout ça ?

  • Je fais tout ce qu’il faut et je n’arrive TOUJOURS pas à perdre du poids.
  • Je me sens désespéré et déprimé.
  • Non seulement j’ai l’air vieux, mais je me sens vieux.
  • Sortir ? Je ne veux pas sortir. Je ne veux pas que les gens me voient.
  • Je ne veux pas acheter de nouveaux vêtements. À quoi bon ?
  • Je sens que je ne vaux rien.
  • Je n’aurai plus jamais un look agréable.
  • C’est hors de contrôle ! Jusqu’à quel point vais-je grossir ?
  • Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ?

Désolé de dramatiser, mais il m’est difficile de ne pas répondre à la douleur et à la souffrance qu’ILS ressentent, et que VOUS ressentez peut-être. Le genre de douleur qui chez certains fait simplement ABANDONNER leur rêve d’être mince et de bien se sentir à nouveau. Mais il y a une chose que vous devez savoir avant que VOUS ne jetiez l’éponge.

Dans les paragraphes qui vont suivre, je vais vous expliquer exactement pourquoi et comment la leptine limite peut-être votre perte de graisse, et comment les ingrédients clés de notre formule révolutionnaire LeptiPlus® vous soutiennent comme jamais dans votre bataille pour perdre ces kilos indésirables.

Prêt ?

  • Tout d’abord, pour brûler la graisse votre corps a besoin de ces deux choses:4-6
  • 1) Des taux élevés de leptine.
  • 2) Des « récepteurs » de leptine hautement sensibles.

Maintenant les mauvaises nouvelles (ne vous inquiétez pas, les bonnes nouvelles suivent)...

À chaque fois que vous faites un régime alimentaire et que vous réduisez votre apport calorique, le taux de leptine chute et la combustion des graisses est considérablement réduite.7-9 Pourquoi ? Parce que la fonction principale de la leptine c’est de protéger votre corps contre la famine, et lorsque votre alimentation est réduite (comme c’est le cas lors d’un régime), votre corps considère malheureusement la graisse corporelle stockée comme un atout fondamental pour sa survie. Après tout, la graisse du corps fournit une grande réserve d’énergie et de chaleur, deux ressources très appréciées lorsque la nourriture se fait rare.
Vous voyez, lorsque vous faites un régime votre corps n’est pas au courant de vos aspirations de retrouver un tour de taille mince et fin ou de votre désir de perdre dix kilos avant votre réunion d’anciens élèves ou avant de passer l’été à la plage En fait, la seule chose qu’il sait c’est que votre apport calorique est à présent inférieur à la normale... et pour votre cerveau c’est un signal d’alarme.

Le résultat : des niveaux de leptine réduits... ce qui provoque une diminution de la combustion des graisses.

En fait, certaines recherches ont démontré que les taux de leptine diminuent jusqu’à 50 % après seulement 7 jours de régime... ce qui vous place à seulement 50 % de votre potentiel pour brûler les graisses après seulement sept jours de régime, et ça ne fait que s’aggraver chaque jour qui passe.10,11

Et comme si ce n’était pas suffisant, pour chaque kilo que vous peinez à perdre les niveaux de leptine tombent encore plus bas, rendant encore plus difficile la perte de graisse.12,13 Pourquoi ? Parce que comme indiqué, face à la restriction calorique votre corps voit les graisses stockées dans le corps comme un atout pour sa survie. Plus vous perdez de la graisse, plus votre corps se sent en « danger » et plus il est difficile de perdre les kilos suivants.

Bonjour les plateaux de perte de graisse.

Maintenant, ce n’est pas pour vouloir continuer avec les mauvaises nouvelles, mais le scénario que je viens de décrire ne représente que la moitié du problème. L’autre triste réalité c’est que la grande majorité des gens ne peuvent pas utiliser efficacement la leptine en raison d’années passées avec des taux de graisse corporelle élevés et une alimentation pleine d’aliments transformés.14-16

Ça signifie simplement que même à des niveaux élevés, la leptine n’est plus en mesure de signaler correctement le brûlage des graisses à votre corps, diminuant considérablement les effets de la perte de graisse. C’est une vérité assez décourageante pour les amateurs de perte de graisse, mais comme je l’ai évoqué plus tôt, il y a de bonnes nouvelles — non, d’EXCELLENTES nouvelles — qui arrivent.

Laissez-moi vous poser une question:

Et si je vous disais qu’il existait un moyen très simple pour maintenir des niveaux de leptine optimaux pendant que vous perdez du poids, tout en augmentant la sensibilité à l’hormone ? Est-ce quelque chose qui pourrait vous intéresser ?

Vous voyez, si vous pouviez faire ça, vous pourriez lancer le fourneau qui brûle les graisses dans votre corps... des taux élevés de leptine aident à initier le brûlage de graisses... d’une toute nouvelle façon, au-delà de tout régime et exercice. Arrivez-vous simplement imaginer la quantité supplémentaire de matières grasses que vous brûleriez si votre corps ne limitait plus votre taux de perte de graisse chaque jour ?

Tout à fait, BEAUCOUP plus.

Et voici la bonne nouvelle: il existe en effet un moyen très simple pour faire exactement ça voyez-vous, par un mélange synergique de 6 ingrédients uniques et puissants, notre formule LeptiPlus® a été conçue scientifiquement pour aborder la leptine sous deux angles : la production et la sensibilité.

Voici comment ça fonctionne:

  • Le premier ingrédient de LeptiPlus® c’est l’Irvingia Gabonensis, un composé breveté et un puissant extrait de graine de mangue africaine qui s’avère favoriser la sensibilité de la leptine en inhibant la production de la protéine C-réactive (CRP).

    Vous voulez des données brutes surprenantes qui appuient l’effet considérable de l’Irvingia sur la perte de poids ? Considérez ce qui suit…

    Dans une étude réalisée en double aveugle contrôlée avec un placebo (la référence absolue dans la recherche), publiée dans le Journal Lipids in Health and Disease et menée par le Docteur Judith Ngondi, 102 volontaires par ailleurs en bonne santé et en surpoids ont reçu soit 150 mg d’extrait d’Irvingia breveté soit un placebo (ne contenant aucune Irvingia), deux fois par jour avant les repas.

    À la fin des 10 semaines, le groupe Irvingia a perdu une moyenne de 12 kilos, 17 centimètres de tour de taille et a constaté un niveau moyen de perte de graisse corporelle incroyable : 18,4 % . Au final cela se traduit par une augmentation de 223 % de la perte de poids pour le groupe Irvingia !17

    Et si ça ne suffisait pas, dans une seconde étude randomisée en double-aveugle contrôlée par placebo portant sur 48 participants en surpoids, dirigée par le Docteur Boris Azantsa, les participants ont reçu soit la même dose de 300mg d’Irvingia breveté par jour, soit un placebo sous forme d’une simple pilule de sucre, et ce pendant 8 semaines.

    À la fin de l’étude, les participants qui ont pris de l’Irvingia breveté ont perdu en moyenne 16 livres — plus de 5 FOIS plus de poids que ceux qui n’ont pas pris d’Irvingia, ainsi que près de 300 % de perte de graisse corporelle supplémentaire. Ils ont également perdu plus de 3 fois plus de centimètres de tour de taille et de hanches.18

    Comme prévu, ceux qui ont pris le placebo — qui ne contenait pas d’Irvingia breveté — n’ont observé aucun résultat mesurable.

  • Ensuite vient une forme très supérieure d’extrait de thé vert pour aider à lancer le four métabolique de votre corps pendant que votre taux de leptine est amorcé. Oubliez les thés verts faibles et inefficaces de la plupart des produits pour régime — la forme que je recommande contient des concentrations de composants du thé vert le plus efficace pour brûler les graisses, ils sont normalisés pour 45 % d’EGCG et 98 % de polyphénols. Il a été imputé à cette variante supérieure de thé vert une perte de poids supérieure de 130 %, une diminution de 7,5 % du tour de taille, un doublement du métabolisme et une augmentation d’un facteur de 26 de la perte de graisse, le tout en comparant avec ceux qui ont pris la pilule placebo !19,20

  • Ensuite vient l’acide oléanolique, un composé extrait de feuilles d’olivier qui a un effet stimulateur sur un peptide intestinal particulier appelé Glucagon-like Peptide-1 ou GLP-1. Les recherches montrent qu’une prise orale de cet extrait peut augmenter le GLP-1 de 48 %, ce qui s’avère étroitement lié à une augmentation de production de leptine.

  • Le troisième ingrédient, le ginseng rouge coréen, est un adaptogène ayant la capacité de s’adapter naturellement aux besoins de votre corps. Ses propriétés toniques renforcent l’énergie, activent la digestion, permettent d’avoir un foie sain et aident à éliminer les toxines stockées dans la graisse. Il réduit également les effets néfastes que la ménopause provoque dans le corps.

  • Le quatrième ingrédient de LeptiPlus, le Kelp, est probablement l’algue la plus connue. Le varech stimule le métabolisme en augmentant la vitesse à laquelle le corps digère la nourriture. Une consommation régulière améliore le fonctionnement de la thyroïde et la digestion. Enfin, le varech purifie également le sang.

  • Et enfin, pour améliorer encore les effets du brûlage des graisses de LeptiPlus®, nous y avons inclus de puissants extraits naturels de yerba mate qui s’avère également bon pour augmenter le métabolisme au repos et pour métaboliser les acides gras à partir de cellules de graisse à brûler, tout en diminuant l’appétit et en augmentant la vigilance. LeptiPlus® est une formule vraiment révolutionnaire qui règle le problème principal de perte de graisse de votre corps, et la production de la seule hormone qui contrôle littéralement tout ce qui concerne la perte de graisse.

    Pourquoi est-ce important ? Eh bien, les études publiées dans des revues très réputées comme Obesity Research montrent que la sérotonine peut aider à améliorer votre humeur, à contrôler votre appétit et à diminuer les envies — des éléments d’une importance critique pour perdre des graisses tenaces !25

Bien que les recherches scientifiques menées sur chacun des composants de LeptiPlus® apportent une preuve convaincante de leur efficacité, et que des milliers de clients peuvent attester de sa force et de ses effets concrets, nous ne nous arrêtons pas là, nous avons mis LeptiPlus® à l’épreuve dans un contexte clinique de façon convaincante afin de montrer qu’il marche.

Dans une étude randomisée faite en double-aveugle contrôlée par placebo et menée par un groupe de chercheurs de niveau mondial, dans le prestigieux University of Tampa Human Performance Lab, 29 jeunes femmes et jeunes hommes en bonne santé ont été divisés en deux groupes : sous suppléments LeptiPlus® ou sous placebo, deux fois par jour pendant 5 semaines. Après avoir pris des suppléments LeptiPlus®, les volontaires ont enregistré une hausse du taux métabolique de près de 200 calories par jour — une augmentation de 4 fois par rapport au placebo (augmentation de 300 %). De plus, les utilisateurs de LeptiPlus® ont perdu 500 % de graisse corporelle en plus que ceux du groupe placebo, sans restriction calorique. Ce n’est pas tout, les gens sous LeptiPlus® ont signalé des améliorations significatives au point de vue du contrôle de la satiété et de l’appétit. 26

LeptiPlus® est vraiment une formule révolutionnaire dont les ingrédients clés ont été prouvés scientifiquement comme ayant un impact dans l’un des plus grands défis de la perte des graisses corporelles : la production par votre corps de l’une des hormones les plus importantes dans l’équation de la perte de graisse, et à sa sensibilité à cette hormone.

Écoutez, voice les faits:

Vous pouvez prendre le contrôle de la leptine aujourd’hui ou vous pouvez la laisser vous contrôler. Le choix vous appartient.

Mieux encore, mes partenaires Julien et Marcel, cofondateurs de Life Capsule Nutrition, ont convenu de prolonger pour vous, aujourd’hui et à ma demande, une remise très spéciale sur 3 flacons

==> LeptiPlus® Remise Spéciale sur 3 flacons (jusqu’à épuisement des stocks)

Le Plus Populaire!

Cliquez ici

pour des offres promotionnelles spéciales

Et pourquoi attendre ? Avec notre garantie 100 % satisfait ou remboursé de 30 jours, vous êtes toujours protégé, vous n’avez donc rien d’autre à perdre que votre graisse corporelle la plus tenace.

==> LeptiPlus® Remise Spéciale sur 3 flacons (jusqu’à épuisement des stocks)

Pour votre santé ultime !

Pierre Coutilard, R.D.
Conseiller Scientifique en Chef
Life Capsule Nutrition

References

Van Dijk G. J Neuroendocrinol 2001 Oct;13(10):913-21.
Ahima RS, et al. Front Neuroendocrinolgy 2000 Jul;21(3):263-307.
Kennedy A et al. J Clin Endocrinol Metab. 1997 Apr;82(4):1293-300.
Ahima RS, Flier JS. Physiol. 2000;62:413-37. Review.
Doucet E et al. J Clin Endocrinol Metab. 2000 Apr;85(4):1550-6.
Miyawaki T et al. Eur J Clin Nutr. 2002 Jul;56(7):593-600.
Mars M et al. Int J Obes (Lond). 2006 Jan;30(1):122-8.
Boden G et al. J Clin Endocrinol Metab. 1996 Sep;81(9):3419-23.
Weigle DS et al. J Clin Endocrinol Metab. 1997 Feb;82(2):561-5.
Dubuc GR, Havel PJ et al. Metabolism. 1998 Apr;47(4):429-34.
Wisse BE et al. Am J Clin Nutr. 1999 Sep;70(3):321-30.
Levine AS and CK Billington. Am J Cline Nutr. 1998. 68: 761-762
Jequier E. Ann N Y Acad Sci. 2002. Jun;967:379-88. Review.
Bowles L, Kopelman PJ Clin Pathol 2001 Jan;54(1):1-3
Zimmet P. BMJ. 1996 Oct 19;313(7063):965-9.
Nedvidkova J. Leptin. Cesk Fysiol. 1997 Dec;46(4):182-8. Review.
Ngondi JL, Etoundi BC, Nyangono CB, Mbofung CM, Oben JE Lipids Health Dis. 2009 Mar 2;8:7
Azantsa, Boris, et al. 5.6 (2015): 200-of.
Auvichayapat, Paradee, et al. “ Physiology & behavior 93.3 (2008): 486-491.
Maki, Kevin C., et al. The Journal of nutrition 139.2 (2009): 264-270.
Sugita, Jun, et al. British Journal of Nutrition 110.04 (2013): 733-738.
Sugita, Jun, et al. “Journal of nutritional science and vitaminology 60.1 (2014): 22-27.
McArdle WD, Katch FI, Katch VL. Vol Eighth edition. Philadelphia: Wolters Kluwer Health/Lippincott Williams & Wilkins; 2015.
Young, Simon N., and Marco Leyton. Pharmacology Biochemistry and Behavior 71.4 (2002): 857-865.
Wurtman, Richard J., and Judith J. Wurtman. Obes Research 3.S4 (1995): 477S-480S.
Wilson J. LeptiBurn Clinical Data. University of Tampa Human Performance Laboratory. 2015.